L’école Sainte Chantal de Belcourt fut tout d’abord une clinique, ce qui explique la présence des très larges vérandas promenoirs entourant la grande maison sur les quatre cotés. L’ensemble avait beaucoup d’allure. L’école était tenue par des salésiennes (filles de St François de sales, apôtre du Dauphiné, filles aussi de Ste Jeanne de Chantal, sœur mystique de St François, toujours du Dauphiné).

Entre 1937 et 1947, la directrice de l’école était Mlle Joséphine Pouchot, originaire de Grenoble. Monseigneur Dauzon en était l’aumônier. Tous les jours à 13 h 30, chapelet à la chapelle, havre de fraîcheur en juin où l’on somnolait un peu… Nous portions de petites mantilles noires pour nous y rendre. Je perdais la mienne régulièrement.

schantal01

Année 1942, classe de cinquième autour de Monseigneur Dauzon. Cette photo a été prise juste avant le débarquement, puis l’école a été fermée une année. Lors de sa réouverture, les classes étaient clairsemées.

schantal02

Ces photos datent de juin 1947, avant le 1er bac. Nous étions six en première car l’école avait été occupée par les américains en 1942, lors du débarquement, puis Ste Chantal avait ré ouvert après une année complète de fermeture (une année de grandes vacances !) avec des effectifs très réduits. Photos prises dans la cour, avec à gauche, l’escalier menant à la chapelle et à droite, le bâtiment des classes au fond.

Notre professeur principal était Melle Vigier, le professeur de latin Melle Garcia. Il y avait aussi Melle Dufeuillet qui s’occupait des fleurs et Melle Brun qui était surveillante et mettait des “rappels” lorsque nous bavardions dans les rangs, sans oublier Melle Martinol qui dirigeait la chorale. J’ai su qu’elles avaient été rapatriées en 1962 et installées à Ospe en Aspe où elles mouraient d’ennui… (Suzanne Desrousseaux – Bornand).

schantal03

L’entrée de l’école Sainte Chantal en 2005

Vous pouvez me retrouver sur Facebook