• Quelle joie de retrouver ses souvenirs d’enfance…

    vmae05Quelle joie de retrouver ces souvenirs d’enfance et de pouvoir les partager avec d’autres : notre quartier, notre rue, notre école, ce beau pays qui était le notre.

    Je figure au premier rang. Sept ou huit ans après cette photo, je suis allé à la plage plusieurs fois avec Dapparo.

    J’ai eu également l’agréable surprise, au mois de décembre 1958, de retrouver Christian Martinez dans d’étranges circonstances. Parti en corvée dans une antenne de l’armée de l’air, j’ai été réceptionné par un peloton commandé par un sergent qui m’a interpellé en me demandant si je m’appelai bien Lagier. Ce qui est assez extraordinaire, c’est qu’il m’ait reconnu car j’avais « La Boule à Zéro »…

    Par ailleurs, au sujet de la rue de l’Union : Les mozabites du numéro neuf s’appelaient Said pour le gros et Kacem pour le maigre…

    Le magasin de Mr Brancal a été tenu par la suite par Mlle Benevent à qui nous avons (je l’avoue…) chapardé quelques articles de pêche; hameçons, bas de lignes…

    Il me semble que l’Alcazar était tenu par la famille Ginestar, mais ceci sous toutes réserves.

    J’ai retrouvé il y a quelques années un instituteur de l’école Aumerat, Mr Brasier, qui est décédé maintenant depuis quatre ou cinq ans et qui habitait notre département. Une plaque commémorative apposée à Port Vendres porte d’ailleurs son nom.

    De revoir cette photo m’a fait chaud au cœur.

    Gilles Lagier.

    Vous pouvez Laisser un commentaire

    Vous serez le premier à vous exprimer...

    Notify of
    avatar
    wpDiscuz